American Sniper

Date de sortie : 18 février 2015-Durée : 2h12min
De Clint Eastwood
Avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes
Genres Biopic, Guerre, Drame

Synopsis

Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Mon avis

Je me lance aujourd’hui dans la rédaction de ma chronique d’American Sniper, à froid, mais les émotions toujours à chaud. La conjoncture actuelle, les évènements des derniers jours, des derniers mois, laissent ce sujet très sensible et ma sensibilité, comme celle de nous tous, à vif. Dans ce monde où règne encore la violence, la vengeance et la guerre, ce genre de film ne peut laisser indifférent.

Ce film m’a littéralement anéantie. J’ai senti mon coeur battre comme jamais et mes émotions étaient à leur paroxysme. La peur, l’incompréhension, la colère, la douleur, la tristesse … toutes ces émotions ont été retranscries à merveille, si je puis dire. Tout le film m’a fait vibrer, émue aux larmes, le coeur meurtri devant toute cette haîne déversée gratuitement pour une cause qui n’en est pas une. J’ai du respect pour cet homme, pour tous ces hommes, nos hommes, qui risquent leur vie pour défendre les valeurs de leurs pays, pour nous défendre. Tous ces hommes qui se battent pour notre sécurité.

Quant à Bradley Cooper, il incarne le rôle à la perfection. Clint Eastwood signe encore une fois ici un véritable chef d’oeuvre, bouleversant de réalisme, d’autant plus qu’il ne s’agit pas là d’une fiction mais d’un biopic. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, foncez, mais n’oubliez pas les mouchoirs.