Level 26 – La trilogie

bg_head_title

Level 26 – Anthony Zuiker et Duane Swierczynski

sticker-arabesque

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un type de tueur échappe toutefois à cette classification. Particulièrement cruels, manipulateurs et insaisissables, sévissant sur tous les continents, ces psychopathes ne connaissent aucune limite et n’ont aucun mode opératoire de prédilection : ils appartiennent au niveau 26. Un seul homme peut arrêter ce genre d’individus : Steve Dark, ancien agent fédéral dont la famille a été massacrée.
Désormais affranchi de tout carcan judiciaire et moral, dégagé des procédures gouvernementales, il va devoir affronter trois tueurs de catégorie 26 dans des traques aussi redoutables qu’éprouvantes, mettant à chaque fois sa santé mentale et sa vie – comme celle des autres – davantage en danger.

mon avis

(Attention : spoil !)

Je voulais d’abord parler des trois tomes indépendamment, puis je me suis ravisée. Un condensé ira tout aussi bien, vu l’opinion que je me suis faite de cette trilogie. Vous l’aurez compris, j’ai quelque peu été déçue.

Par où commencer … Steve Dark est au centre des trois tomes. On fait sa connaissance dans le premier, où l’on apprend que sa famille aurait été massacrée par un tueur qu’il poursuit. La chasse à l’homme est donc éprouvante dans ce premier volet et l’on est un minimum tenu en haleine. L’histoire va vite tourner au drame et Steve Dark va y perdre des plumes.

Le second tome, Dark Prophecy, se déroule cinq ans plus tard. Toujours très affecté par la disparition de sa femme, Steve Dark tente de se reconstruire une vie. Après avoir quitté les Affaires Spéciales pour élever sa fille et rester loin du monde du crime, et par la même coupé de toute forme de contact avec son ancien collègue et ami, Tom Riggins, Dark va se retrouver une fois de plus attiré dans cet univers qu’il a tant voulu fuir. Grâce – ou à cause – d’un malheureux concours de circonstances, Dark et Riggins vont se retrouver à enquêter sur la même série de meurtres. Ils vont devoir s’affronter et finiront par renouer.

Dans le dernier volet, Steve Dark est à la poursuite de Labyrinthe, un tueur en série qui sème des énigmes sur ses scènes de crime, ainsi que des comptes à rebours, avant de mettre en ligne des vidéos des exécutions de ses victimes. Aux côté de son ami et mentor Tom Riggins, Dark va donc tout faire pour arrêter ce meurtrier et ses macabres petits jeux.

en bref

Intriguée par cette trilogie dont j’avais tellement entendue parler, je me suis laissée tenter. Cela se lit plutôt bien, mais Level 26 ne restera pas pour moi du grand Thriller. Anthony Zuiker nous emmène dans une trame identique à celle de sa plus que célèbre série « Les Experts ». Pour moi, c’est sans surprise et sans majeur rebondissement.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Level 26 – La trilogie »

  1. Je n’ai lu que le premier tome à l’époque. Moi le grand amateur de thriller, je dois dire que j’avais détesté. J’avais trouvé l’histoire sans surprises et surtout que c’était extrêmement mal écrit. Avis tout personnel bien sur.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s