Glacé

Glacé – Bernard Minier

Pocket – 736 pages

AMAZONBABELIO

sticker-arabesqueDans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise. Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

Prix du meilleur roman francophone au Festival Polar de Cognac

mon avisDes montagnes, du vent, de la neige, du froid, de l’obscurité. Voilà les premiers éléments du roman de Bernard Minier. Un décor bien planté dès le départ, qui donne des frissons dès les premières lignes. Et cette découverte peu banale : le corps d’un cheval sans tête suspendu dans les hauteurs d’une centrale hydroélectrique.

Immédiatement, l’auteur nous emmène au cœur de cette curieuse intrigue. Petit à petit, le lecteur est plongé dans l’enquête, qui va s’avérer haletante et pleine de rebondissements.

Nous faisons alors connaissance avec Diane Berg, une jeune psychologue qui prend ses fonctions au sein de l’hôpital psychiatrique Wargnier. Cet établissement de haute sécurité, situé au cœur des Pyrénées, accueille les plus dangereux criminels, des monstres isolés du reste du monde.

Diane va devoir se faire une place dans cet hôpital où l’atmosphère est pesante et face au personnel autant qu’aux criminels, ce qui ne sera pas chose facile. Le Dr Xavier, successeur de l’éminent Charles Wargnier, ainsi que l’infirmière en chef Elisabeth Ferney, ne vont pas lui simplifier la tâche.

Nous rencontrons aussi le commandant Martin Servaz, dépêché sur les lieux du crime, étonné qu’on l’envoie sur une affaire de meurtre en plein cœur des montagnes, d’autant pus qu’il s’agit là de la mort d’un cheval … Mais pas n’importe quel cheval : le favori d’Eric Lombard, riche héritier et propriétaire, entre autre, de la centrale où a été faite la macabre découverte.

Servaz, aidé par le capitaine Irène Ziegler, en poste sur place, et par son collègue et ami, son subordoné, Vincent Espérandieu, va épuiser toutes ses forces pour tenter de venir à bout de cette mystérieuse histoire. Au fil de l’enquête vont être déterrés de vieux secrets, liés à une vague de suicide d’adolescents qui a eu lieu dans le village il y a quelques années.

En avançant aux côtés de Servaz, nous ne sommes pas au bout de notre surprise. Ce flic impliqué et assidu révèle une personnalité quelque peu mystérieuse. Séparé et père d’une adolescente, dont il se veut très proche, Servaz semble être un homme distant mais sensible. Inquiet au sujet de sa fille, il chargera son ami Vincent de mener quelques discrètes investigations, histoire de s’assurer, en bon père protecteur, que tout va bien pour elle.

J’aime. J’aime tout. J’aime ces paysages d’une froideur et d’une blancheur quasi immaculée, qui donnent à cette intrigue un aspect si particulier. J’aime cet endroit reculé dans les montagnes, à l’apparence calme mais escarpé et plein de sordides secrets. J’aime les personnages : Diane, jeune femme qui fait là sa première expérience de la psychiatrie somme toute peu banale ; Servaz, discret mais tellement professionnel ; Espérandieu, ami et fidèle collègue, personnage énigmatique, et sa femme Charlène, d’une beauté froide …

en bref

Mon premier roman de Bernard Minier, et sans nul doute pas le dernier. Un nouvel auteur parmi mes favoris.

Le froid revient au centre de ce roman et prend une place centrale. Glacé jusqu’aux os, on poursuit notre lecture en tournant les pages jusqu’à s’en brûler les doigts.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Glacé »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s