Spellman et associés

Spellman et associés – Lisa Lutz

Albin Michel (2007) – 428 pages

Présentation de l’éditeur

Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence.

Mon avisLu en décembre 2012

Les Spellman sont détectives depuis plusieurs générations. Mais pour Isabel, leur fille aînée, c’en est trop. Son activité ne lui permet pas de s’abandonner à une histoire d’amour et toutes les relations qu’elle peut entretenir avec les hommes s’avèrent compliquées. Sans cesse obligée de mentir et de s’inventer une nouvelle vie, elle se heurte toujours au même problème lorsqu’elle rencontre un homme : la présentation à la famille. Ses relations n’ont ainsi jamais duré très longtemps. Agacée par certains comportements de ses parents, Izzy a donc décidé de tout quitter pour s’émanciper. Ce ne sera pas chose facile, car on n’échappe pas très longtemps au destin des Spellman.

Parlons un peu de la famille Spellman. Albert, le père, a été inspecteur de police durant de nombreuses années. Un accident malencontreux l’a forcé à prendre une retraite anticipée dans les années 70. Il devient alors détective privé, au service d’un ancien inspecteur qui tenait une agence. Au cours d’une filature, Albert Spellman fait la rencontre d’Olivia Montgomery. Ils suivaient tous deux le même homme, l’un pour prouver une fraude à l’assurance, l’autre pour surprendre un adultère. Trois mois après leur rencontre inattendue, Olivia devint Madame Spellman. Un an plus tard, ils rachetèrent l’agence pour laquelle ils travallaient pour en faire l’agence Spellman. Le premier né de cet union, c’est David, le grand frère parfait. Tout lui réussit. Isabel est née deux ans plus tard, et plus les années passaient, plus leurs parents trouvaient des points de comparaison entre leurs deux enfants. L’aîné est aussi intelligent et modeste que la cadette est turbulente et ingérable. David et Izzy ont commencé à travailler pour l’agence alors qu’ils étaient respectivement âgés de 14 et 12 ans. David a rapidement mis fin à sa carrière de détective, sous prétexte que cela interférait sur sa scolarité. Treize ans après la naissance d’Isabel, une seconde fille, prénomée Rae, vient agrandir la fratrie. Cette grossesse était à priori un accident, mais Albert et Olivia ont décidé néanmoins de garder le bébé. Cet enfant portera le même prénom que son oncle Ray qui, à l’époque, était sensé succomber à son cancer. Par on ne sait quel miracle, l’oncle Ray survécut et ne fut plus jamais le même. Très souvent, il disparait et tout la famille se met alors à sa recherche, jusqu’à le retrouver ivre mort dans une quelconque chambre de motel. Quant à la jeune Rae, elle suit dangereusement les traces de sa soeur quant il s’agit de faire le mur et de s’arrêter au bar. Mais Izzuy fera son possible pour éviter qu’elle ne la prenne en exemple.

Tout le roman tourne autour des relations familiales chez les Spellman. Plongés au coeur de leur domaine professionnel, la surveillance, on assiste avec humour et ironie aux petites querelles de famille. Mais sous cet aspect comique, on sent bien toute l’émotion et les liens qui unissent les Spellman. Lorsque survient un évènement tragique, certains s’éloignent, d’autres se rapprochent. La cellule familiale est en crise chez les Spellman, mais quand ils sont confrontés au malheur, ce qui a pu les fragiliser les rend plus fort. Ainsi, lorsqu’Izzy fait part de son souhait de quitter la maison et l’agence, chacun va user des pires stratagèmes pour reformer le noyau familial auquel elle a toujours été habituée.

J’ai lu ce livre dans le cadre de ma participation au Baby Challenge Polar de Livraddict 2012 et je ne suis pas mécontente de l’avoir fait. Je suis tombée quasi immédiatement sous le charme de la famille Spellman. Le style de l’auteur rend la lecture de ce roman facile et agréable.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Spellman et associés »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s