Un automne à River Falls

Le Livre de Poche (Juin 2010) – 544 pages – Lu en Janvier 2012

Présentation de l’éditeur

En ce début d’automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt. Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un brillant avocat, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Le même jour, le corps d’un SDF, roué de coups et jeté dans la rivière, arrive à la morgue sans susciter beaucoup d’émoi. A priori, aucun lien entre les deux affaires. L’enquête est confiée au shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley. Une plongée inquiétante dans les noirceurs de l’âme humaine.

Alexis Aubenque ? Si on m’avait dit qu’il était le fruit des amours illégitimes d’Ann Rule et d’Harlan Coben, je l’aurais cru sans aucun doute ! Gracianne Hastoy, critica.fr.

Le Prix Polar est décerné dans le cadre du Festival Polar de Cognac.

 

Mon avis

Je ne sais pas si j’ai choisi de lire ce livre trop tôt après le premier, ou tout simplement si ce n’était pas le moment. Quoi qu’il en soit, j’ai mis beaucoup trop de temps, à mon goût, pour en venir à bout. Malgré tout, c’est là un très bon thriller que nous présente une fois de plus Alexis Aubenque.

River Falls, ville encore marquée par les évènements survenus quelques semaines plus tôt, est à nouveau le théâtre de deux meurtres sordides.

Le premier met en scène un homme notable de la ville, un avocat connu de tous, retrouvé sans vie dans sa baignoire. A première vue, tout laisse à penser que Robert Gordon est mort électrocuté. Mais l’enquête révèle bien vite que quelqu’un l’y a aidé.

Pour le second, il s’agit d’un SDF, retrouvé noyé dans la rivière. L’autopsie mettra en lumière que ce jeune marginal n’est pas mort par noyade. Avant d’être jeté à l’eau, il aurait été vraisemblablement roué de coups, son corps en porte de multiples traces.

Deux meurtres qui semblent n’avoir rien en commun, qui touchent deux milieux bien différents, et pourtant, il se trouve qu’ils sont étroitement liés, et c’est ce que Mike Logan et Jessica Hurley vont bientôt découvrir.

Mike Logan est en avant de la scène dans ce roman, contrairement au précédent, on le perçoit beaucoup plus sûr de lui et moins effacé. Il prend son rôle très à coeur de protéger la ville d’un nouveau drame.

Quant à Jessica Hurley, devenue sa compagne depuis le précédent roman, on la sent affaiblie par les évènements qui ont eu lieu pendant l’été. Jusqu’ici forte et sans faille, c’est une femme sensible et le coeur à vif qu’on découvre. Elle est méfiante et manque de confiance en elle. C’est en cela qu’elle m’a beaucoup touchée.

Si l’enquête semble piétiner pendant une bonne partie du roman, j’imagine que telle était la condition sine qua non pour nous tenir en haleine et nous faire douter. Alexis Aubenque a ici encore tissé une toile complexe qui a su m’étonner. La vérité mise a jour met en lumière l’horreur dont peut faire preuve l’âme humaine. Le dénouement final m’a une fois de plus laissée sans voix.

Malgré quelques clichés à l’américaine : le campus universitaire, la beauté, la richesse … J’ai trouvé le style de l’auteur encore une fois parfait, certainement parce que je suis fan des thrillers de ce genre justement.

Les personnages de Kyle et Stuart sont pleins de mystère. On a du mal à comprendre ce qu’ils viennent faire dans l’histoire, mais si on est, au fond, persuadés qu’ils jouent un rôle dans l’horreur qui se trame. Le suspense sera mené jusqu’au bout.

Malgré le temps que j’ai pu mettre à lire ce roman, je peux dire qu’il m’a vraiment beaucoup plu. Sans honte, je dirais mêm qu’Alexis Aubenque va devenir cher à mon coeur d’admiratrice de thriller.

A la fin de ce volume nous est présenté le prologue du suivant, « Un hiver à River Falls ». A la lecture des quelques pages qu’il contient, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il s’annonce très prometteur.

Les titres de la série « Logan & Hurley » :

  • 7 jours à River Falls, 2008
  • Un automne à River Falls, 2009 (Prix POLAR 2009 lors du 14e Salon POLAR & CO de Cognac)
  • Un noël à River Falls, 2010 
  • Charité bien ordonnée, 2011
Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s