La chambre des curiosités

J’ai lu (13 mai 2005) – 700 pages

Présentation de l’éditeur

Manhattan. Les ouvriers d’un chantier de démolition s’affairent parmi les gravats, lorsque le bulldozer se fige soudainement devant l’horreur du spectacle qui apparaît ; des ossements humains. L’enquête menée par Pendergast, du FBI, l’archéologue Nora Kelly et le journaliste William Smithback établit qu’il s’agit des restes de trente-six adolescents, victimes d’un tueur en série, le Dr Leng, ayant sévi à New York vers 1880. Les jours suivants, plusieurs meurtres sont commis selon le mode opératoire de Leng. Se peut-il que ce dingue soit toujours vivant ? Ou aurait-il fait des émules ?

Biographie de l’auteur

Douglas Preston est un écrivain américain né le 26 mai 1956 à Cambridge dans le Massachusetts. Il est l’auteur de plusieurs romans dans les genres de l’horreur et du techno-thriller qu’il écrit seul ou en collaboration avec Lincoln Child.

Douglas Preston est diplômé de la Cambridge School de Weston dans le Massachusetts, et du Pomona College de Claremont (Californie). Il démarre sa carrière d’écrivain à l’American Museum of Natural History de New York à partir de 1978. Il y travaille jusqu’en 1985 en tant qu’écrivain, éditeur, puis directeur de publication du catalogue des expositions. Il est au même moment journaliste au magazine Natural History.

Il publie en 1985 Dinosaurs In The Attic: An Excursion into the American Museum of Natural History (Des dinosaures au grenier : une excursion dans le Muséum d’histoire naturelle), une histoire des explorateurs et de leurs expéditions à l’origine du Muséum.

En 1986 il s’installe au Nouveau-Mexique et devient écrivain à plein-temps. Cherchant à comprendre les premiers instants de la rencontre entre européens et indiens d’Amérique, il retrace à cheval le parcours violent et infructueux du conquistador Francisco Vásquez de Coronado à la recherche des mythiques Seven cities of gold, les sept Cités d’or. Ce voyage de plus de mille-cinq-cents kilomètres dans le Sud-Ouest des États-Unis lui permettra d’écrire Cities of Gold: A Journey Across the American Southwest (Les Cités d’or : un voyage au cœur du Sud-Ouest américain).

Ultérieurement, Douglas Preston entreprend de nombreux voyages à cheval à la recherche de traces historiques ou préhistoriques. Il participe à des expéditions dans d’autres régions du monde, comme par exemple celle dans le profond territoire Khmer au milieu de la jungle cambodgienne avec un petit groupe de soldats, l’amenant à être le premier occidental à visiter un temple d’Angkor oublié. Il serait entré le premier dans la chambre funéraire du tombeau égyptien KV5 dans la Vallée des rois.

En plus de ses collaborations avec Lincoln Child, il a écrit plusieurs romans, ainsi que des essais dont la plupart traitent de l’histoire du Sud-Ouest des États-Unis. Il écrit régulièrement dans les magazines Smithsonian, The Atlantic Monthly, et The New Yorker où il tient une rubrique traitant de l’archéologie, et collabore parfois au Harper’s Magazine et à National Geographic.

Mon avis

Ce roman, écrit à quatre mains, est le troisième volet d’une longue série d’enquêtes menées par l’inspecteur Pendergast. Il n’est pourtant pas nécessaire de les lire dans l’ordre, puisque j’ai commencé par celui-ci sans le savoir, et que ça ne m’a pas dérangé pour en comprendre le sens.

Dès les premières pages, on se retrouve projetés sur une scène de crime que sort de l’ordinaire. Sur le site d’un chantier de démolition, les ouvriers mettent la main sur un véritable charnier. Il s’agit d’une trentaine de squelettes d’adolescents, victimes d’un tueur en série dans les années 1880.

Après la découverte de ces ossements, des meurtres sont perpétrés sur le même mode opératoire. Pendergast va donc mener l’enquête sur ce tueur qui agit de la même façon que Leng, le tueur du New York de 1880. A ses côtés, Nora Kelly, archéologue, dépêchée sur les lieux où ont été découverts les ossements, ainsi que le journaliste Smithback, petit-ami de cette dernière et véritable rapace quand il s’agit de glaner des informations.

Tous trois vont mettre les pieds dans une sordide histoire et vont mener l’enquête tambour battant, prenant de multiples risques.

J’ai été stupéfaite par le rythme effréné de l’intrigue et la plume excellente des auteurs en la matière. C’est un roman policier comme je les aime, avec tous les ingrédients nécessaires pour vous donner envie d’avancer dans le livre, et dans l’enquête.

A titre d’information, le Cycle Pendergast se compose des titres suivants : 

– Superstition (Relic) (1995)

– Le Grenier des enfers (Reliquary) (1997)

– La Chambre des curiosités (The Cabinet of Curiosities) (2002)

– Les Croassements de la nuit (Still Life with Crows) (2003)

– Trilogie Diogene

1. Le Violon du diable (Brimstone) (2004)

2. Danse de mort (Dance of Death) (2005)

3. Le Livre des trépassés (The Book of the Dead) (2006)

– Croisière maudite (The Wheel of Darkness) (2007)

– Valse macabre (Cemetery Dance) (2009)

– Fever Dream (2010)

 

Lu en Janvier 2011

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s