Je reviens te chercher

Flammarion (janvier 2012) – 243 pages

Présentation de l’éditeur

Un matin, Ethan reçoit le faire-part de mariage de Céline, la femme qu’il aimait et qu’il a quittée pour se consacrer à sa fulgurante carrière.

Désormais devenu l’un des plus brillants thérapeutes de Manhattan, Ethan est riche, célèbre, mais terriblement seul.

Il lui reste une journée pour rattraper son erreur et reconquérir Céline. Vingt-quatre heures folles et pleines de mystère au bout desquelles il sera tué par un inconnu.

C’est alors que l’incroyable se produit : la journée recommence. Ethan se réveille, au même endroit, le même matin, comme si le destin lui permettait de revivre ce moment décisif.

Réussira-t-il, cette fois, à saisir la chance de sa vie ?

Biographie de l’auteur

Né en 1974 à Antibes, Guillaume Musso rencontre la littérature à dix ans passant une bonne partie de ses vacances dans les murs de la bibliothèque municipale dirigée par sa mère.

Il commence à écrire lorsqu’il est étudiant. A 19 ans, fasciné par les Etats-Unis, il part plusieurs mois aux États-Unis, séjournant à New York et dans le New Jersey. Il y travaille comme vendeur de crèmes glacées et cohabite avec des travailleurs de toutes nationalités. Il dit avoir beaucoup appris de cette période. En tout cas, il rentre en France avec des idées de romans plein la tête.

Il passe une licence de sciences économiques et réussit le Capes de sciences-éco, pour exercer avec conviction le métier de professeur.

Après un accident de voiture, il débute l’écriture d’une histoire ayant pour point de départ une Expérience de Mort Imminente vécue par un enfant. Et Après… sort en librairie en janvier 2004. Porté par une atmosphère unique et une écriture moderne, le roman séduit les lecteurs dès sa parution. Grâce au bouche à oreille, il sera vendu à plus de deux millions d’exemplaires et traduit dans une vingtaine de langues.

Cette incroyable rencontre avec les lecteurs se poursuit par l’immense succès de tous ses titres : Sauve-moi, Seras-tu là ?, Parce que je t’aime, Je reviens te chercher, Que serais-je sans toi ? La Fille de Papier…

Mêlant intensité, suspense et amour, ses romans ont fait de lui un des auteurs français favoris du grand public, traduit dans le monde entier, et adapté au cinéma.

Mon avis

Le jour de ses 23 ans, Ethan décide de tout quitter pour changer de vie. Amis, famille, il tourne le dos à tout ce qu’il connait. On le retrouve 10 ans plus tard, en pleine rupture. Une fois encore, Ethan va faire un choix qui va tout changer.

Le roman démarre véritablement quelques pages plus tard, en 2007. Ethan est devenu un brillant psychothérapeute. Après avoir exercé auprès d’une population défavorisée, son succès lui a permis d’ouvrir un cabinet dans les beaux quartiers. Sa rencontre avec une célèbre présentatrice télé lui a fait gravir des échelons. Aujourd’hui, son livre se vend dans le monde entier, il est l’invité privilégié d’émissions télévisées et est à la tête d’une jolie petite fortune.

En ce jour de 2007, tout va basculer pour Ethan. Allant de surprise en surprise tout au long de la journée, et pas toujours des plus agréables, il finira par vivre un véritable cauchemar. Et là, c’est le drame : Ethan va trouver la mort, subitement tué par un inconnu. Mais après ce surprenant événement, tout recommence : Ethan se réveille pour revivre sa journée et, peut être, réparer les erreurs qu’il a pu commettre « la veille ».


Ethan aurait, semble-t-il, absolument tout pour être heureux. Pourtant, c’est un homme taciturne et solitaire que l’on découvre. Déjà dès les premières lignes, on sent que quelque chose lui manque pour être heureux. Prendre le risque de quitter ses amis, sa petite copine du moment, leur tourner le dos sans un mot, pour ça il en faut du courage, à moins qu’Ethan ait agi par lâcheté.

Des années plus tard, le même scénario, ou presque. Persuadé que son amour pour Céline va mener à la mort de cette dernière, il la quitte sans plus d’explication, sans se retourner. Il payera le prix de cette rupture au moment où on le retrouve quelques pages plus tard, puisque celle qui aurait dû être la femme de sa vie lui annonce, par un simple faire-part, qu’elle va en épouser un autre. Surpris par ce retour inattendu et si soudain de celle qu’il a tant aimé, Ethan est perdu. Contre toute attente, il déc ide d’essayer de rattraper ses erreurs du passé et de reconquérir Céline. Durant sa quête de l’impossible, de nombreux bouleversements vont surgir, qui vont ouvrir de vieilles blessures.

C’est à partir de ce moment là que tout va basculer pour Ethan. Mais la vie va lui offrir une nouvelle chance de parvenir à ses fins. Persistant, Ethan va tout faire pour comprendre tout ce qui lui arrive et rattraper le fil de tous ces évènements et de l’étrange tournure qu’ils prennent.

Le roman démarre par un prologue. Guillaume Musso nous plante immédiatement le décor et on sait à quelle personnalité on aura à faire avec Ethan. Les sentiments sont subjectifs, mais grâce à la façon qu’a l’auteur de s’adresser au lecteur, j’ai été intégralement projetée dans la tête du personnage principal et je n’ai pas eu de mal à m’en imprégner. Qui n’a jamais rêvé de devenir « quelqu’un d’autre » ? Nous sommes tous, j’en suis certaine, passés par là à un moment de notre vie. Mais serions nous capables de passer à l’acte et de faire comme Ethan ?

Quelques pages plus tard… un second prologue. Drôle de façon de commencer un roman, me direz-vous. Mais une fois encore, celui ci est nécessaire pour comprendre la suite et n’est absolument pas de trop. A nouveau, l’auteur s’adresse au lecteur en utilisant le vouvoiement. J’ai vécu la rupture entre Céline et Ethan en étant aux premières loges, dans la peau même d’Ethan. C’est moi qui suis au cœur de l’intrigue, et non plus un personnage fictif.

S’en suit la première partie, cinq années plus tard, en 2007. Le roman peut démarrer, et là, plus question de reposer le livre.

Chaque chapitre est introduit par une citation de circonstance. Quelques unes m’ont beaucoup marquée et touchée :

« Personne ne nous donne rien. Il faut prendre. » The Departed, Martin Scorcese

« Moi je t’aimais, toi tu étais amoureux. Ce n’est pas la même chose. » La femme d’à côté, F. Truffaut

« Nos vrais ennemis sont nous-même. » Bossuet

« Le destin est ce qui nous arrive au moment où on ne s’y attend pas. »

Je pourrais en citer bon nombre d’autres, mais ne n’en finirais pas. Guillaume Musso s’est inspiré de grands auteurs mais aussi de films cultes.

Les chapitres sont découpés de façon à ce que l’on suive le parcours d’Ethan quasiment à la minute près, ce qui m’a donné l’impression d’être encore plus impliquée dans l’histoire. Le roman est divisé en trois grands parties, intitulées respectivement « Fuir », « Combattre » et « Comprendre », titres parfaitement appropriés au contenus.

Véritable coup de cœur, ce livre m’a donné des frissons, m’a fait sourire et m’a émue aux larmes.

Croyant d’abord à un dénouement prévisible, chaque page tournée m’a prouvé le contraire. De rebondissements en rebondissements, l’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’au bout. Je ne saurais définir l’était de surprise dans lequel je me suis trouvée à la fin de ma lecture. En tout cas, je me suis perdue dans une multitude de sentiments différents.

Vous l’aurez compris, vous ne me ferez pas changer d’avis sur Monsieur Musso. Sa façon d’écrire, ses personnages au fortes personnalités, ses intrigues romantiques et fantastiques … je suis convertie !

Quelques extraits

« Car elle avait toujours cru que c’était lui, l’homme de sa vie : le personne essentielle que l’on ne cesse de rechercher tout au long de son existence, celle à qui on oserait montrer le diable en nous et qui nous aimerait malgré tout. » Page 138

« Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m’a contaminée comme un poison. Une épigraphe corporelle à porter comme un viatique pour affronter la vie lorsqu’elle sera moins douce. » Page 206

« Pour être heureux, je crois qu’il faut avoir souffert auparavant. Je crois que c’est en résistant au malheur qu’on a une chance de gagner le bonheur. » Page 220

Lu en août 2012

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s