Le chuchoteur

Calmann-Lévy (5 mai 2010) – 440 pages

Présentation de l’éditeur

Cinq petites filles ont disparu.

Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.

Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.

Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels.

Mon avis

Cela fait un bon bout de temps que ce roman est sur ma liste à lire, je me suis enfin décidée. J’étais un peu sceptique, ce qui était dû au fait que ma mère l’a lu avant moi et n’a pas aimé. Du coup, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Pourtant, au premier abord, Le Chuchoteur avait tout pour me plaire : une couverture attirante, un résumé alléchant (parce qu’il faut savoir que plus un thriller est sordide, plus j’aime ça … je sais, je sais, je suis pas très nette ^^ ).

L’équipe de Goran Gavila enquête sur une série d’enlèvements d’enfants. Cette terrible affaire ne touche que des fillettes ayant plus ou moins le même âge. Le ravisseur semble choisir les familles plutôt que les victimes. IL prend un malin plaisir à manipuler les enquêteurs et chaque indice fait partie d’une mise en scène, à chaque fois plus terrible l’une que l’autre. Toutes les pistes mènent la police aux trousses d’un criminel différent à chaque fois. Ne sachant plus où donner de la tête, l’inspecteur Roche, à la tête du département des sciences comportementales, décide de faire appel à Mila Vasquez, une inspectrice experte dans les affaires d’enlèvement. C’est aux côtés de Goran, Boris, Stern et Rosa que Mila va tenter de résoudre cette affaire. Ils sont tous persuadés qu’un seul et unique coupable est derrière tout ça.

L’enquête ne nous permet pas de faire une pause. Nous rencontrons l’horreur et chaque criminel impliqué donne froid dans le dos. J’ai suivi Mila et Goran dans les confins de ces atrocités. Les crimes qui touchent les enfants, c’est toujours plus sensible. Mais là, j’étais loin de m’imaginer la triste et effroyable vérité. Pour celui qui est à la tête de toute cette machination, car c’en est une, c’est une sorte de jeu qui lui permet de faire justice et de punir les coupables de ces crimes. Mais qui est-il et comment procède-t-il ? Nous ne découvrirons la vérité que bien plus tard dans le roman, même si le doute est là depuis le début.

J’ai particulièrement apprécié le personnage de Mila Vasquez. C’est une jeune femme qui a vécu un terrible traumatisme durant son enfance. Cette épreuve lui a pourtant permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui : malgré la souffrance enfouie en elle, elle se montre forte et exerce son métier avec brio.

Quant à Goran Gavila, j’avoue que ce personnage m’a surprise. Je l’ai trouvé attachant malgré ce qu’on apprend de lui dans la dernière partie du livre. Lui aussi porte un lourd fardeau, mais j’étais loin de me douter que ça pouvait être aussi horrible.

Nul besoin pour moi de plus d’action, comme l’aurait souhaité ma mère. Ce roman est une vraie réussite à mes yeux. On pénètre dans le monde d’un psychopathe, l’auteur nous projette en plein dans la façon de penser de ce criminel en puissance et c’est ça que j’ai le plus apprécié. Donato Carrisi a su me surprendre à chaque rebondissement. Je voulais toujours en savoir plus pour comprendre où il voulait en venir.

Lu en Mars 2012

3/20

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s