Afin que naisse le jour

 

Belfond (janvier 2003) – 359 pages

Présentation de l’éditeur

Dans une amérique rurale, l’histoire poignante et inoubliable d’une amitié inattendue entre deux femmes que tout oppose.

A vingt ans, Opal a déjà commis quelques erreurs de parcours, mais elle ne regrette rien. NI d’avoir mis au monde son petit Zack, ni de s’être enfuie avec lui loin de Billy, le père de l’enfant, et de Melva, sa propre mère, qui tout deux lui menaient la vie dure. Opal croit aux signes et en sa bonne étoile. Elle part donc à l’aventure et décide, sur un simple coup de tête, de s’installer dans une bourgade perdure. L’arrivée soudaine de cette jeune femme fantasque et désinvolte ne manque pas d’intriguer, voire de déranger. Surtout Rose, sa voisine, une femme réservée, inconsolable depuis la perte de son seul enfant. Rose s’est fermée au monde et son amertume laisse Ned, son époux, parfois désemparé. Mais la présence tonique d’Opal lui redonne peu à peu goût à la vie tandis que naît entre elle un lien à la mesure des épreuves qu’elles devront affronter …

Biographie de l’auteur

Avant de devenir romancière, Anne LeClaire a été actrice puis a travaillé pour la radio et pour la presse. Auteur de nouvelles et de quatre romans, elle vit à Cape Cod, dans le Massachusetts. Afin que naisse le jour est son premier livre traduit en français.

Mon avis

Mère célibataire à seulement vingt ans, Opal fait de son mieux pour élever Zack, son fils de cinq ans. C’est grâce au hasard et aux signes auxquels elle croit qu’elle décide de s’installer à Normal, petite ville perdue, loin de ses parents, mais surtout loin de Billy, le père de Zack.

Opal pensait s’être mise à l’abri, mais c’était sans compter sur la ténacité de Billy, qui va revendiquer ses droits à la paternité après cinq ans. Ce dernier va la poursuivre en justice pour obtenir la garde de Zack. Mais Opal ne va pas se laisser faire. Etre séparée de son petit garçon serait la pire chose qui pourrait lui arriver ! Elle va engager un avocat et tout faire pour gagner la partie. Elle sera soutenue par sa voisine et amie, Rose Nelson.

Rose est une femme triste et en colère, ayant perdu son fils dans un terrible accident de voiture il y a six ans. Todd aurait eu 22 ans aujourd’hui, mais la vie en a décidé autrement. Avec son mari, Ned, les relations sont difficiles et tendues, les dialogues inexistants, il règne des silences lourd et beaucoup d’incompréhension. Lorsque Ned succombe à une crise cardiaque, Rose, au lieu de s’abandonner comme on aurait pu le croire, s’ouvre au contraire à nouveau à la vie et va se rapprocher d’Opal.

Opal et Rose, deux femmes que tout oppose, vont finalement devenir des amies très proches. Dans un premier temps réticente à l’idée que cette jeune femme dévergondée s’installe à deux pas de chez elle, Rose sera tout de même amenée à la soutenir dans sa lutte pour la garde de Zack. Opal, quant à elle, va apporter tout son soutien à Rose après la disparition de son mari. Ces deux femmes si différentes finiront par créer des liens plus fort que tout, allant même jusqu’à être inséparables.

Un roman qui parle d’amour et de relations humaines, très touchant par bien des côtés. La détresse de Rose m’a beaucoup émue et la volonté d’Opal m’a impressionnée. Un livre que j’ai trouvé au hasard, mais comme on dit, parfois le hasard fais bien les choses.

Lu en novembre 2011

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s