Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

ACTES SUD (9 juin 2006) – 574 pages

Présentation de l’éditeur

Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont résoudre l’affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu’il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d’ombre qui l’entourent, dans Millénium 2 – La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette et Millénium 3 – La Reine dans le palais des courants d’air.

Biographie de l’auteur

Stieg Larsson, de son nom complet Karl Stig-Erland Larsson, né le 15 août 1954 (à Skelleftehamn, dans la région de Västerbotten) et mort le 9 novembre 2004 (à Stockholm) d’une crise cardiaque, est un journaliste et écrivain suédois connu pour son engagement contre l’extrémisme de droite et le racisme. Publiée à titre posthume entre 2005 et 2008, sa trilogie Millénium le rend mondialement célèbre.

Mon avis

Je me suis enfin décidée à lire ce premier tome de la saga Millenium, dont on ne m’a dit que du bien, du moins, les personnes de mon entourage qui l’ont lu et qui ont vu les films. Je mets un point d’honneur à découvrir d’abord la version papier avant de visionner les films qui s’y rapportent.

 J’ai tout d’abord eu du mal à m’accrocher à la lecture de ce roman, certaines descriptions des personnage traînaient en longueur et me paraissaient inutiles. Pourtant, avec du recul, je me dis que toutes ces descriptions étaient bien nécessaire pour dépeindre les caractères si riches de chacun des personnages principaux, à savoir Mikael Blomkvist et Lisbeth Sallander.

Mikael Blomkvist est un journaliste sur le déclin. Accusé de diffamation auprès sur une des plus grosses fortunes du pays, il va devoir purger une courte peine de prison pour payer sa dette à la société. Appelé soudainement par une de ses vieilles connaissances, Henrik Vanger, pour effectuer un travail minutieux de recherche sur la disparition de la nièce de ce dernier, Mikael voit là une proposition salvatrice. En effet, il pourra, à sa sortie de prison, s’isoler du reste du monde et surtout, se consacrer à tout autre chose, ne pouvant plus apparaître publiquement au journal pour lequel il travaille. Sauf que l’enquête qu’il va mener va bien vite tourner au cauchemar. 

Il sera secondé par une jeune femme pour le moins surprenante. Lisbeth Sallander, jeune adulte sous tutelle, qu’on comprend malmenée par les hommes en général, et par son tuteur en particulier, apparaît comme une personnalité fragile et brisée, mais qui puise dans ses souffrances toute sa force de caractère et son excentricité. Lisbeth effectue un travail pour le moins déconcertant, qui pourrait s’apparenter à celui d’un détective privé, mais elle possède un don inouï pour débusquer des détails suprenants sur la vie privée de ses victimes. C’est ainsi qu’elle va entrer dans l’intimiter de Mikael Blomkvist. Mais elle ne s’attendait pas à le voir un jour débarquer devant sa porte, avec entre les mains le fruit de son enquête.

Mikael, lorsqu’il apprend qu’il a été l’objet d’une enquête, est épaté par le travail minutieux qu’a effectué Lisbeth et n’hésite pas à la contacter lorsque son propre travail devient trop compliqué pour lui. Il se dit que cette jeune femme possède le talent qui lui manque et n’hésite pas à lui demander son aide. Bien que surprise, Lisbeth accepte de le suivre sur les traces de la jeune Harriett. Tous deux vont alors se lancer dans une frénétique et sordide aventure. 

Le rythme que prend l’intrigue, une fois que le décor est bien planté, m’a essouflée et m’a forcée à sans cesse vouloir tourner les pages, pour découvrir qui était derrière la disparition d’Harriett. L’ambiance froide et sombre de la Suède, ce huis clos sur l’île, au sein de la famille Vanger, tout est bon pour que le lecteur s’imprègne de chaque détail, allant même jusqu’à ressentir le grand froid des températures hivernales de la région. Un thriller quelques fois un peu dur, mais j’adore …

Lu en Septembre 2011

Baby Challenge Polar Livraddict : 1/20

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s