L’âme du mal

 Pocket (mars 2004) – 514 pages

Présentation de l’éditeur

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Mon avis

Cet avis n’est pas complet, je l’ai écris il y a bien longtemps. Depuis, mes chroniques ont bien évolué. Je compte relire ce livre dans le cadre du challenge, une chronique plus conséquente ira avec !

A peine le livre refermé, première impression … Waouh ! Je n’ai jamais lu un thriller qui m’ait fait autant froid dans le dos depuis bien longtemps ! Sueurs froides et frissons étaient au rendez-vous. On pénètre dans l’antre du Diable lui même en tournant chaque page de ce roman.

Bravo à l’auteur pour ce chef d’oeuvre du genre ! J’ai hâte d’entamer le second volet de la trilogie !

Lu en Juin 2010

Baby Challenge Thriller Livraddict : 1/20

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s